Des corporatismes métiers apparemment "incompatibles", des équipes qui interprètent différemment les changements apportés à la vision stratégique, une Equipe A qui ne tient pas compte des contraintes de l’équipe B que, pourtant, elle précède dans un processus de fabrication "just in time", une "culture de coopération" occultée par trop de concurrence interne, etc.

De très nombreuses raisons – souvent d’ordre culturel et social- peuvent gêner, voire saboter l’indispensable coopération des hommes et des équipes. Les conséquences en termes de qualité et de coûts sont généralement cachées, mais énormes.